Rechercher



Accueil visiteurs

Fermer Infos site internet

Galeries photos
Espace kids
L'école en France
Vivre ensemble
Langues vivantes
Mathématiques
Sciences, technologie
B2i et TUIC
EPS
Santé, sécurité
Projets divers
Recettes "kids"
Connexion...
 Liste des membres Membres: 2559

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 6

Total des visites depuis septembre 2008 Total des visites depuis septembre 2008 : 708725  
Usage des TICE - Diffusion et utilisation des photos d'élèves

L'image d'une personne et la loi

Concernant l'image, la loi est précise et tourne autour de deux aspects incontournables :

  • Respect de la vie privée
  • Respect absolu de son image...

 

« Tout individu peut s'opposer à la diffusion et à l'utilisation de son image... » (Article 9 du Code Civil). En ce qui concerne les mineurs, la protection est encore plus affirmée : de ce fait, mettre sur un site d'établissement accessible par internet, des images de mineurs pose de gros problèmes juridiques, notamment en milieu enseignant.

 

L'autorisation préalable des tuteurs ou parents est obligatoire.

  • Si le sujet de la photographie est une personne, celle-ci, fût-elle inconnue, possède un droit absolu de s'opposer à l'utilisation de son image. Ce droit est assimilé à la notion de vie privée.
  • Toute prise de vue nécessite l'autorisation expresse de l'intéressé ou du titulaire de l'autorité parentale pour les mineurs. Cette autorisation doit être accompagnée du document iconique qui sera diffusé et ne vaut que pour le support qui sera précisé (cédérom, site web ...).

 

Avant de pouvoir utiliser la photographie concernée, il faut s'assurer :

  • Que la personne photographiée ne se trouve pas atteinte dans le respect de sa vie privée et de son image,
  • Qu’elle ne s'oppose pas à la communication de cette image.

 

Ce droit à l'image déborde le seul cadre de la sphère privée. Des personnes se sont opposées à la publication d'une photographie les représentant dans un lieu public, dès lors qu'elles apparaissent comme étant le sujet de l'oeuvre, en raison d'un cadrage ou d'un recadrage. D'autres, dans une photographie de groupe, lors d'une manifestation de rue, ont exigé que leurs traits soient rendus non identifiables.

 

La personne dont l'image est en cause peut agir pour s'opposer à l'utilisation de son image en demandant aux tribunaux d'appliquer l'art.9 du code civil qui consacre le droit de tout individu au respect de la vie privée.

 

La protection des personnes victimes d'utilisation non consentie de leur image est également assurée par les sanctions pénales de la captation illicite de l'image d'autrui.

 

Le fait que la photo soit prise dans un lieu public ne change rien, tout au plus sera-t-il parfois considéré que l'atteinte est moins grande dans le cas où une personne n'est pas isolée sur le cliché. En effet, il faut que la personne en question soit clairement reconnaissable. Les sanctions encourues en cas de non-respect sont des dommages et intérêts, éventuellement des saisies.

 

Le plus simple est donc de recueillir l'assentiment des parents ou des intéressés eux-mêmes s'ils sont majeurs, en leur soumettant le projet d'exploitation des images envisagé.

 

Les sites Internet d'école

La diffusion sur Internet de photographies d'élèves, dès lors que ceux-ci sont identifiables, comporte des risques importants. Toute mise en ligne de données personnelles (notamment de photographies) réalisées en dehors du cadre prévue par la loi du 06-01-78 doit être proscrite. Sur un site d'établissement, il faut veiller à ce que les mises en ligne de photographies d'élèves soient réservées à un réseau interne, non accessible au grand public.

 

La photographie de classe

La pratique est admise sous condition :

  • Le photographe ne vient qu'une fois par an ;
  • Seule la photo de groupe est autorisée ;
  • Des agrandissements issus de la photo de groupe peuvent être réalisés à la demande des familles ;
  • Des photos individuelles sont tolérées à condition qu'elles montrent l'enfant dans le cadre de son travail.

 

Demander l'autorisation parentale

L'autorisation parentale, de diffusion des photographies et des productions délèves, doit être écrite et précise : elle doit définir les conditions exactes des diffusions autorisées (ou non autorisée).

 

 

 


Date de création : 17/07/2008 @ 04:21
Dernière modification : 21/04/2012 @ 23:59
Catégorie :


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^